L’édifice, à l’architecture sobre, sera réparti en trois zones : un point de livraison, où l’on pourra diagnostiquer les objets entrants, les mettre en quarantaine au besoin, une zone administrative et les réserves proprement dites. Ce bâtiment offrira une surface de réserves doublée par rapport à ce qui existe aujourd’hui. Tous les éléments constitutifs du Musée d’Histoire de la Ville pourront potentiellement y trouver leur place.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Climatisation des zones de stockage, avec ventilation anti-poussière, zones étanches, température entre 19 et 20 ° stable toute l’année, hygrométrie de 50 % maximum…
Le patrimoine malouin sera bien conservé dans ce nouvel espace.

Les réserves seront divisées en plusieurs départements : peintures, arts graphiques (estampes, dessins…) collections métalliques (armement, monnaies…), lithiques (vestiges de sculptures, d’architecture…) et organiques (gréement, ameublement…)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Informations et chiffres clés

Architecte : cabinet Bernard Desmoulin
1020 m2 en rez-de-chaussée
6 places de parking et une aire de décharge pour gros porteurs

Partager cette page sur :