La revitalisation est en cours

Implanté le long de l’avenue, le Palais de Justice tout de granit, de verre et d’aluminium a accueilli ses premières audiences en mai.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

D’emblée, l’ampleur de la porte d’entrée et de sa marquise de verre, qui domine le parvis et les marches qui y conduisent, invite le public à pénétrer à l’intérieur. La double hauteur sous plafond, les matériaux utilisés et l’abondance de lumière naturelle confèrent à la salle des pas perdus une allure majestueuse et chaleureuse. S’élevant sur un rez-de-chaussée et un étage, le bâtiment permettra l’accueil d’environ 80 magistrats et collaborateurs.

 

Les friches laissent place aux logements

La deuxième phase de reconquête du secteur comprend la création d’un rond-point, de voies, et la réalisation d’un ensemble immobilier intégrant commerce et logements. L’Intermarché du boulevard Botrel trouve là une opportunité de passer à 2500 m2 en rez-de-chaussée avec parking en R + 1 et emplacements en bordure de voies.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sur ce socle s’élèveront (de R+3 à R+5 et attique) trois collectifs de 83 logements du T2 au T4. Côté Est, un parking silo de 4 niveaux servira d’écran esthétique pour occulter les postes sources d’Enedis.Entre les deux, les habitants des immeubles profiteront d’un jardin paysager aménagé. À terme, 240 à 250 logements seront construits sur les anciennes emprises des terrains EDF et ENGIE, créant ainsi un véritable quartier.

Informations et chiffres clés

Superficie de la cité judiciaire : 4300 m2

Partager cette page sur :