Le pôle culturel se chauffe avec la chaleur de la terre et produit de l’électricité.

Avec ses 24 sondes géothermiques verticales de 196 mètres de profondeur couvrant 100% des besoins en froid et 65% des besoins en chauffage, ainsi que son ruban photovoltaïque, le Pôle culturel limite fortement ses consommations d’énergies.

Par rapport à une solution de chauffage et de climatisation classique, cela correspond à un gain de 60% des consommations énergétiques et des émissions de CO2 divisées par 3.

Cet équipement contribue au développement des énergies renouvelables sur la Ville de Saint-Malo.

Le film explicatif :

 

 

 

Partager cette page sur :