Culture,  Vie locale

Publié le vendredi 28 avril 2017

aqua_exterieur_jour

Imaginez !

Imaginez. Par une belle journée du mois de juin 2020, la famille Martin a décidé de passer la journée au centre aqualudique d’Atalante. Une fois garés sur une des 500 places de parking à disposition, le couple et ses 3 enfants se dirigent dans le hall d’accueil qui surplombe la grande halle des bassins. Après un rapide passage aux vestiaires et sous les douches lumineuses, les Martin se séparent pour pratiquer chacun leurs activités de prédilection. Pour l’aîné, David, se sera des longueurs d’entrainement dans une des 8 lignes de nage du bassin sportif (50m x 21m  – 1050m2). Pour Pauline, 12 ans, ce sera glissades et sensations avec le toboggan géant. Monsieur surveillera le petit Hugo dans la lagune de jeu (120m2) dans laquelle ce dernier jouera avec les nombreuses activités aquatiques : cascades, mini geysers, plaques à bulles… Madame, quant à elle se relaxera dans le bassin ludique (350m2) dans lequel elle dispose de banquettes hydromassantes, de jets, des geysers sous-marins et d’une rivière à courant. Toute la petite famille se retrouvera à midi dans les espaces extérieurs pour une partie de volley-ball, des rires échangés dans les pistes de glisse, un encas partagé autour du snack et un repos mérité au solarium…

Un équipement familial, ludique, éducatif et sportif

A l’intérieur

Le pôle sportif avec un bassin olympique modulable : le bassin sportif de 50 m x 21 m (1 050 m²) avec 8 lignes de nage sera modulable grâce à un système d’ailerons mobiles. Des gradins fixes (250 places) et amovibles (250 places) sont également prévus pour accueillir le public sur les compétitions.
Le pôle éducatif avec un bassin d’activités scénographié : ce bassin activités et d’apprentissage de 200 m² est conçu pour pouvoir créer un réel univers pouvant varier selon son utilisation. Il prévoit aussi une vidéo-projection intégrée sur le mur arrière de l’estrade.
Le pôle ludique intérieur avec 3 espaces dédiés aux loisirs : il comprend un bassin ludique de 350 m² (avec banquettes hydromassantes, jets, geysers sous-marins, plaques à bulles, rideaux de bulles, rivière à courant), une lagune de jeu de 120 m² avec de nombreuses animations aquatiques fixes ou mobiles (cascades, mini geysers, plaques à bulles, …), et un grand toboggan animé.

aqua_interieur_gdbassin

A l’intérieur et à l’extérieur :

Le pôle ludique avec une offre dédiée aux familles :
Toute l’année, chacun pourra y trouver un espace bien-être (3 saunas, 3 jacuzzis, 2 hammams, des douches thématisées et 2 salles de détente), un bassin nordique ludique de 250 m² accessible depuis l’intérieur, avec 2 lignes de nage et une partie plus balnéo (banquettes hydromassantes, rivière à contre-courant).
Et l’été, l’espace s’ouvrira plus largement sur une plateforme de glisse (2 tubes entrelacés, 2 tubes rectilignes et 4 pistes parallèles de glisse d’environ 40m), un parc aquatique de 440 m², deux solariums (minéral et végétal) et un espace snack.

Des annexes baigneurs (vestiaires, douches et sanitaires), des locaux administratifs (salle de réunion et de séminaire mutualisable), ainsi que les locaux techniques viendront compléter ces espaces de pratiques.

aqua_bassins_exterieurs

Une modularité des espaces et une simultanéité des usages pour optimiser la fréquentation

Le projet retenu prévoit suffisamment de modularité pour permettre d’accueillir simultanément des publics très différents, et jusqu’à 2000 personnes en même temps !

Par ailleurs, le mode de gestion déléguée qui a été retenu facilitera une ouverture 7 jours sur 7, toute l’année, et avec d’importantes amplitudes horaires. La modularité de l’équipement et l’optimisation de sa gestion permettent déjà de fixer un objectif de fréquentation d’environ 370 000 personnes par an.

En comparaison, la piscine du Naye accueille en moyenne 165 000 personnes par an, quand « Dolibulle » à Dol de Bretagne en accueille 136 000 et « Aquabaie » à Saint-Brieuc, environ 188 000.
A l’échelle nationale, des complexes comme ceux du Havre ou de Dijon reçoivent respectivement environ 300 000 et 440 000 usagers/an.

Ce futur complexe aqualudique a donc vocation à devenir un des équipements de référence, tant par sa capacité d’accueil que par la diversité des activités proposées, au regard de l’offre nationale dans ce secteur.

Quelques chiffres et repères …

  • Fréquentation maximale instantanée : 2000 personnes
  • Fréquentation prévisionnelle annuelle : 370 000 personnes
  • 5 bassins soit 1970 m² de plans d’eau.

Travaux :

  • Lancement : mai/juin 2018
  • Durée : 17 à 18 mois
  • Coût : 26,6 M€ HT
  • Inauguration prévue en décembre 2019

La signature d’un architecte de renommée internationale

Spécialisé depuis ses débuts en 1972 dans la création et la réalisation de projets spécifiquement marins, le Cabinet Rougerie a puisé dans cette riche expérience, non seulement une culture et un goût pour les technologies de pointe, mais aussi un savoir-faire capable aujourd’hui de donner une expression architecturale spécifique et originale à chaque thématique de projet.

La Cabinet Rougerie a déjà signé de grandes réalisations :
Nationales : Le Centre aquatique olympique de la Communauté d’Agglomération de Vichy Val d’Allier (2008), Le stade aquatique et salle de spectacle de Saint-Omer (62) (2015), le Centre aquatique « La Vague » de Soisy sous Montmorency / Andilly (95) (2011)
Internationales : musées et Centre de la mer Nausicaá I et II (Boulogne-sur-Mer/ 1991-2001), Océanopolis I & II (Brest/1989-2000), le Centre Caribéen de la mer (Guadeloupe/2014), l’Océonarium de Kochi (Inde/20140), Musée d’archéologie sous-marine d’Alexandrie (Égypte/2015), « Aquaspace » (trimaran à voile et à coques centrales transparentes/1982-2000), ou encore l’aéroport de Nouméa (2012).

aqua_exterieur_nuit

Les points forts du projet retenu

Un projet intemporel, qualitatif, structurel et évolutif …

Au-delà des critères objectifs et fonctionnels qu’un tel projet doit nécessairement remplir, les élus se sont aussi attaché à faire émerger un projet qui soit porteur d’un signal fort pour le territoire. Ils ont donc fait le choix d’un projet qui leur paraissait à la fois intemporel, qualitatif, et suffisamment évolutif pour s’adapter aux usages dans le temps.
Le projet propose une architecture évocatrice, originale, contemporaine et soignée, avec des lignes courbes et fluides, des jeux de transparences au niveau des façades ouvertes sur les espaces extérieurs, et un « signal », le auvent sous-tendu par un mât au-dessus de l’accueil, conçu là comme un symbole fort et identifiant pour le territoire. L’architecture, et la forme ondulante de la toiture structurent les vues principales d’ensemble dans le paysage.

Une utilisation intelligente du lieu d’implantation

L’architecte a inscrit le projet dans un dialogue naturel et respectueux entre l’équipement et son environnement immédiat. Il a travaillé avec soin l’intégration architecturale de l’équipement qui s’élance ici avec beaucoup de fluidité et de légèreté dans son écrin naturel. Le projet respecte l’implantation de la parcelle envisagée tout en s’appuyant sur la topographie du site.

Une gestion des différents publics permettant une exploitation optimale de l’équipement

L’organisation des circuits a ici été étudiée en vue d’optimiser la fluidité, la clarté et la lisibilité des différents espaces. Il optimise ainsi la distribution des espaces pour le confort des usagers et assure la sécurité pour tous.
Le projet prévoit également une flexibilité de gestion de l’équipement avec une mutualisation des espaces vestiaires, douches et sanitaires. Et l’organisation cohérente des bassins et des annexes baigneurs (vestiaires, sanitaires, douches) permet un accueil simultané des différents publics (scolaires, associations, sportifs, loisirs …).

Des équipements de qualité au service de la performance énergique

L’architecte propose ici des matériaux de qualité, avec notamment des bassins en inox (avec fond et murs mobiles) et une mise en scène des transparences des façades (alternance de bois et de verre).
Quant à la gestion de l’eau et des flux d’énergies (chauffage et alimentation électrique), le projet propose des solutions techniques au service de la performance énergétique et environnementale, avec par exemple des capteurs solaires thermiques, la récupération des eaux de lavages de filtres pour d’autres usages, ou encore le choix d’un chauffage à bois respectueux de nos filières locales de production.

Un travail soigné et innovant de la scénographie des différents espaces

Le projet prévoit des éclairages aériens et subaquatiques permettant de restituer différentes ambiances en fonction des espaces.
Le hall propose un vrai parti pris architectural, alliant, nouvelles technologies, matières innovantes et convivialité. Voulu dynamique, il intègre un système de vidéo-projection interactive et de la projection d’images sur le sol pour créer une mise en situation exceptionnelle du lieu.
Le dispositif sera complété par la présence de sons directionnels verticaux, une technologie peu utilisée dans les piscines publiques mais très présente dans des musées, qui permet de sonoriser des périmètres très réduits au sol pour proposer différents bruits et musiques.
Dans les vestiaires, des douches lumineuses sont également prévues pour encourager au passage !
Les espaces extérieurs ont également fait l’objet d’un traitement soigné. Le public pourra trouver par exemple un toboggan proposant des effets spéciaux et quelques éléments de réalité augmentée.
Un espace de découverte proposera par exemple un filet suspendu au-dessus du sol pour des sensations plus aériennes et en toute sécurité, ou encore un terrain de beach volley.

La diversité de l’offre proposée fera du site aqualudique une référence et un véritable lieu de destination familiale, en toute saison.

Partager cette page sur :