Environnement

Publié le mercredi 28 décembre 2016

Le 6 décembre dernier à Paris, Patrick Charpy, adjoint au maire de Saint-Malo en charge du développement économique et du développement durable et vice-président de Saint-Malo Agglomération, en charge du développement économique, a officialisé la reconnaissance de l’engagement des deux collectivités en matière de développement durable en signant la convention «Territoire à énergie positive pour la croissance verte» consacrant ainsi les efforts que celles-ci initient déjà depuis plusieurs années dans ce domaine.

Cérémonie de signatures de contrats Territoires à Energie Positive pour la Croissance et Territoires Zéro Déchet Zéro Gaspillage (Hôtel de Roquelaure - Paris)

Cérémonie de signatures de contrats Territoires à Energie Positive pour la Croissance et Territoires Zéro Déchet Zéro Gaspillage (Hôtel de Roquelaure – Paris)

La signature de cette convention permettra à la ville de Saint-Malo et à Saint-Malo Agglomération de poursuivre leurs actions de développement durable, notamment sur les thématiques suivantes :

  • L’énergie avec la modernisation de l’éclairage public de Saint-Malo ;
  • La mobilité avec le lancement d’une réflexion sur un plan vélo au niveau de l’agglomération et le déploiement de la mobilité électrique dans les collectivités ;
  • La qualité de l’air avec des analyses sur le territoire de l’agglomération ;
  • La biodiversité avec la mise en place de la gestion différenciée des espaces verts et la protection du patrimoine naturel sur Saint-Malo et l’agglomération.

Les « Territoires à énergie positive pour la croissance verte sont désormais au nombre de 422 » annonce le ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer. « Ils représentent plus de 1 500 communes qui bénéficient d’un soutien financier sans précédent grâce au Fonds de transition énergétique qui mobilise 750 millions d’euros en trois ans ». Des milliers de chantiers sont en cours dans toute la France. Ils permettent d’éviter 730 000 tonnes de CO2 par an, d’alimenter 1,3 million de foyers supplémentaires en énergies renouvelables (800 projets éoliens, 3 500 000 m² de panneaux photovoltaïque) ; de rénover plus de 700 bâtiments publics, 65 000 logements et de déployer plus 5 000 bornes de recharge électrique. Au total, ces chantiers créent plus de 7000 emplois.
Dans le cadre de la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte d’août 2015, les territoires engagés vont ainsi contribuer plus efficacement à la lutte contre le dérèglement climatique et à renforcer leur indépendance énergétique en équilibrant leurs différentes sources d’approvisionnement. Le but de ces actions est « de créer l’élan d’une écologie positive qui lève les freins, libère les initiatives et qui apporte dès aujourd’hui des bénéfices tangibles à chacun ».

Les Territoire à énergie positive pour la croissance verte

 

Partager cette page sur :