Tourisme,  Vie locale

Publié le mercredi 12 juillet 2017

La marque Tourisme et Handicap est une réponse à la demande des personnes en situation de handicap (auditif, mental, moteur ou visuel) qui veulent pouvoir choisir leurs vacances et leurs loisirs en toute liberté. L’Office de Tourisme malouin a été plébiscité par la Direction Générale des Entreprises (la DGE, organisme gouvernementale porteuse de la marque Tourisme et Handicap), parmi 132 dossiers.

Pour Dominique de La Portbarré, président de Destination Saint-Malo Baie du Mont-Saint-Michel « ce prix conforte la capacité de l’Office de Tourisme de maintenir une exigence de qualité ». « Nous nous sommes engagés sur le front de l’accessibilité depuis plusieurs années, précise Laurence Bozzuffi, directrice de l’Office de Tourisme, cela a commencé il y a 10 ans avec la mise à disposition des fauteuils hippocampes (fauteuil de loisir étudié pour permettre à certaines personnes handicapées de circuler seule sur la plage et de se baigner), puis en 2014 avec nos nouveaux locaux répondant aux dernières normes d’accessibilité. Nous avons été labellisé Tourisme et Handicap en 2015 pour les handicaps auditif, mental et moteur et fin de l’année dernière pour le handicap visuel. Nous sommes d’ailleurs actuellement la seule structure malouine être labellisée pour les 4 handicaps. »

Des équipements et des services adaptés

Le personnel d’accueil de l’office de tourisme est polyglotte et formé à l’accueil de toute personne en situation de handicap. Un livret « Loisirs et Accessibilités à Saint-Malo  – Confort pour tous », régulièrement remis à jour, recense l’offre adaptée. Une borne tactile situé à l’extérieur de l’Office, adaptée et disponible 24h/24, présente par thème l’offre de la ville. Pour les personnes en situation d’handicap auditif, un système d’aide, comprenant une boucle magnétique et un amplificateur, est disponible à l’accueil. Un conseiller est formé à la langue des signes. Pour les personnes en situation d’handicap mental, les documents sont classés par thèmes, repérables par de larges pictogrammes. Un circuit ludique, en 12 étapes, est disponible sur un document simplifié proposant une visite-découverte de la cité. Pour les personnes en situation d’handicap moteur, le cheminement intérieur dans le hall d’accueil est aisé et de plain-pied. Un comptoir abaissé et équipé d’une tablette a été aménagé et un fauteuil roulant est proposé à la location. Pour les personnes en situation d’handicap visuel, un livret en gros caractères est disponible, ainsi que 10 livrets en braille et en gros caractères proposant un circuit sur les remparts. Un grand plan en relief de la vielle ville est consultable sur place.

De gauche à droite : Thomas Leprivey de l’association « Jette moi un regard », Nathalie Levillain, adjointe déléguée à la solidarité, Magdala Stree, conseillère de l’OT formée au language des signes, Laurence Maillard Nourrissier de l’Office du Tourisme, Jean-Michel Le Pennec, adjoint au maire chargé des finances et du patrimoine, Laurence Bozzuffi, directrice de l’Office du Tourisme et Dominique de La Portbarré, président de Destination Saint-Malo Baie du Mont-Saint-Michel.

Tourisme mais aussi vie quotidienne

À Saint-Malo, l’effort vers plus d’accessibilité n’est pas uniquement porté vers le tourisme. « La commission accessibilité fait très régulièrement le point sur cette priorité, déclare Jean-Michel Le Pennec, adjoint au maire chargé des finances et du patrimoine, en 2015 l’espace public affichait 57% de taux d’accessibilité, nous en sommes aujourd’hui à 63%. Un gros travail a été effectué sur les bordures de trottoirs et l’abaissement des pavés, tous les feux de Saint-Malo sont à présent sonores et un gros chantier a été effectué avec Saint-Malo Agglomération sur l’aménagement des arrêts de bus.» « Nous travaillons en étroite collaboration avec les associations et les professionnels, conclut Nathalie Levillain, adjointe déléguée à la solidarité, nous avons ainsi une vision globale des problématiques d’accessibilité sur toute la ville ».
Si trop souvent les chemins de l’accessibilité sont pavés de bonnes intentions, à Saint-Malo, ils sont pavés d’actions.

Localisation

Partager cette page sur :