Environnement

Publié le mercredi 10 mai 2017

Habituellement, les pluies d’hiver permettent le remplissage des nappes souterraines et des barrages qui servent à l’alimentation en eau potable et à soutenir les débits des cours d’eau pendant l’été. A ce jour, nous manquons de 3 mois de pluie par rapport à une année à pluviométrie normale.

En pratique, sont interdits :
– l’arrosage des pelouses publiques ou privées et des terrains de sport (stades, golf…) entre 8h et 20h,
– l’irrigation agricole sauf pour les cultures spéciales (légumes de plein champ, horticulture, serre, vergers, petits vergers) entre 11h et 18h quelle que soit l’origine de l’eau et pour les autres types de cultures entre 11h et 18h uniquement à partir de retenues collinaires à remplissage hivernal ou par ruissellement d’eaux de pluie,
– le lavage des voitures, sauf dans les stations professionnelles équipées de système à haute pression ou de recyclage,
– le nettoyage des façades et toitures, sauf pour les professionnels équipés de lances à haute pression,
– les fontaines publiques ne disposant pas d’un circuit fermé d’eau,
– le remplissage des piscines et des plans d’eau,
– la vidange des plans d’eau,
– les manoeuvres des vannages sur les cours d’eau,
– le lavage de la voirie,
– le fonctionnement des fontaines publiques qui ne disposent pas d’un circuit fermé pour l’eau.

synthese_ap_secheresse_2017

Partager cette page sur :