Environnement

Publié le jeudi 22 mars 2018

On peut dire que Jimmy Caseneuve a la mer et les bateaux dans le sang. Originaire de Dinard, ce jeune homme de 29 ans a hérité de son père marin-pêcheur l’amour de la mer, et de sa mère, originaire de Hollande, un goût prononcé pour le voyage. « L’échange, la découverte de nouvelles personnes et paysages, sont pour moi un vrai bonheur. Ayant grandi entouré de nature, de terre et de mer, je suis très respectueux envers ces éléments qu’il est important de préserver. Cela m’a permis de comprendre très tôt combien ils sont fragiles et combien il est important de les protéger ».

Née à Saint-Malo, « un jour de tempête », Morgann Bouhallier, 28 ans, a hérité de l’esprit voyageur propre aux illustres aventuriers de la cité corsaire. Entre une scolarité à Saint-Malo et des études d’éducatrice pour jeunes enfants, Morgann a pris le large dès qu’elle a pu. L’Amérique latine en sac à dos, l’Australie, l’Asie et une année passée à Genève l’ont, depuis longtemps, conforté dans son désir d’ailleurs. « Je suis, depuis toujours, passionnée de voyages. Petite, je rêvais de faire un métier qui me permettrait de voyager.  J’ai choisi un métier où je laisse la possibilité aux enfants d’être acteur du monde qui les entoure. Alors lorsque Jimmy m’a parlé d’Ulysse et de son projet d’évasion, il nous a semblé nécessaire de donner un sens à notre voyage en aidant à rendre notre planète plus propre ».

Le couple s’atèle activement à la préparation d’Ulysse sur le chantier naval de la Landriais. Ils espèrent pouvoir prendre la mer en septembre prochain. Pendant leur expédition, ils iront constater l’état actuel de nos océans en se dirigeant vers les cinq gyres* océaniques. Par ces constatations, ils publieront des photos et posteront des vidéos dans le but d’interpeller et de sensibiliser les citoyens du monde, afin que chacun repense sa consommation de plastique au quotidien. « L’Echo d’Ulysse », c’est en effet un blog et des réseaux sociaux qui permettront de suivre leur périple.

*Les gyres océaniques sont des courants dans les océans formant des spirales où les déchets sont pris au piège, s’accumulant ainsi au fil des années. La plus conséquente des gyres est celle du pacifique nord, où, d’après les scientifiques, il y aurait cinq fois plus de plastiques que de planctons.

Le site l’Echo d’Ulysse

https://www.lechodulysse.com/

La page Facebook

https://www.facebook.com/lechodulysse/

Le compte Instagram

https://www.instagram.com/lechodulysse/

Partager cette page sur :